(click for english version)

Le projet laser Linux vise à créer un projecteur laser de spectacle puissant, connecté et évolutif.
L’objectif est de réduire le coût, comme tout matériel fonctionnant sous Linux.
Une personne connue de la communauté Laseristes m’a demandé << Pourquoi utiliser Linux? Alors que tout le monde utilise des microcontrôleurs >>
La réponse est que Linux est utilisé dans de nombreuses entreprises et même lorsque vous accédez à vos comptes bancaires, il y a de fortes chances qu’il fonctionne sous RedHat Linux.
Savez vous que 75% des superordinateurs tournent sous Linux?

Les clusters fonctionnent également sous Linux (comme le moteur de recherche Google) et de nombreuses autres utilisations de la vie quotidienne:

C’est donc fiable.

Mais le fait d’utiliser un SOC (nano ordinateur) en 2020 permet d’avoir beaucoup de puissance.
Si nous parlons d’un système connecté, nous devons être en mesure de sécuriser les données qui sont transférées sur le réseau, pour cela, elles sont transférées en utilisant un protocole sécurisé utilisant TCP / IP.
De plus, qui aujourd’hui aimerait avoir une interface IHM avec des graphismes aussi simples qu’une gameboy?
Il faut de la puissance graphique pour afficher des écrans, des graphiques de statistiques (etc.) et tout animer.
le logiciel utilise du code C++ multi-tâches rapide. De plus, le code utilise 4 niveaux de hiérarchie (architecture logicielle) pour gérer jusqu’à 3 projecteurs laser de spectacle (pour le moment)

Le projet a d’abord été développé avec l’électronique traditionnelle car j’avais besoin de pouvoir changer facilement les valeurs des composants pour réaliser le prototype (cliquer pour le lien)

Maintenant le projet est fait avec de l’électronique industrielle (CMS)

Un travail soigné a été fait sur la partie analogique.
En effet une alimentation spécifique et une masse analogique permettent d’avoir de meilleurs résultats.

Voici les spécifications de la REV6 (cliquer pour la demo video)
Ceci permet de répondre aux standards actuels.

Le dernier matériel utilise une nouvelle puce de réglage de niveau.
Celle-ci est 2 fois plus précise (0.5%) et plus rapide.
La mise a jour logiciel est maintenant faite avec des boutons Load/Save

 

La balance des couleurs foncées.

La balance des couleurs claires. Des supers effets lasers.Le module des statistiques montre bien la régulation de la température.
(L’échelle et les sauvegardes sont automatiques)

La carte électronique (HAT) utilise un circuit imprimé sur 4 couches. La carte fille contient tout les fils (AWG20) et il n’est plus nécessaire de faire de la soudure.
La trame de test ILDA (désolé pour la photo)


Lien vers la version Beta du Linux Laser (cliquer)